La gestion des images sous WordPress

C’est un fait : à contenu identique, un site sans image chargera beaucoup plus vite qu’un site avec des images. En fonction de leurs dimensions, ces dernières peuvent donc alourdir vos pages. Pour faire simple plus le nombre d’octets à charger est important, plus la page mettra du temps à s’afficher aux yeux de l’internaute.

Cependant, les images sont devenues indispensables pour rendre votre site agréable à parcourir, mais également pour son référencement WordPress.

Il s’agit donc d’en optimiser l’utilisation sur votre site WordPress, pour en tirer le meilleur possible en termes d’expérience utilisateur, mais aussi en termes de référencement. Pour cela, plusieurs solutions existent !

Quelles images pour votre site sous WordPress ?

Vous avez besoin d’images pour votre blog ou votre site de vente en ligne ? La meilleure solution reste de les « shooter » soi-même ou de le faire faire par un professionnel. Mais d’autres choix sont à compter, notamment :

  • Les acheter en ligne sur une banque d’images comme Shutterstock, par exemple.
  • Rechercher des images libres de droits sur des sites spécialisés.
  • Trouver des images via un moteur de recherche tel que Google.

google filtres images
Système de filtre de Google Images pour trouver des images réutilisables : Outils > Droit d’usage > Réutilisation autorisée.

En ce qui concerne le format d’image idéal à privilégier, exit d’office les formats comme le .tiff ou le .bmp qui sont beaucoup trop lourds pour le web ! Tous les autres formats, et le JPEG en tête, sont admis.

Si vous vous posez la question « quelles sont les dimensions idéales pour mes images sous WordPress ? », il faut savoir que tout dépend de l’utilisation qui en est faite une fois téléchargée dans la bibliothèque.

Mais d’une manière générale, il est recommandé d’éviter les images trop grandes – vous comprendrez pourquoi un peu plus loin. Une image d’environ 1000 x 600 pixels est largement suffisante pour un bon affichage, en général.

Ce qu’il faut savoir sur les images dans WordPress

Les images pèsent beaucoup d’une manière générale, leur poids étant en fonction de leur taille, des données qui y sont liées et des couleurs.

De nos jours sur le web, les images comptent pour beaucoup, voire plus de la moitié du contenu des sites. Mais il est nécessaire de les alléger ou les redimensionner pour le bon fonctionnement de votre site.

Ainsi, lorsque vous ajoutez une image à la bibliothèque de votre site sous WP, au moment de son téléchargement, plusieurs tailles de la même image seront automatiquement générées. Pourquoi ? Seriez-vous tenté de penser.

Réponses : pour les besoins d’usages, pour rendre votre site responsive (adaptable au support utilisé), mais également pour répondre aux besoins particuliers de votre thème WordPress et de vos extensions. Cela vous amène pratiquement à une dizaine d’images générée, pour chaque image originale téléchargée dans la bibliothèque.

Toutefois, les tailles d’images par défaut générées sont les suivantes : taille miniature : 150 x 150 pixels ; taille moyenne : 300 x 300 pixels ; taille moyenne large : 768 pixels de large sans limite de hauteur ; taille large : 1024 x 1024 pixels.

De la même manière, vous pouvez limiter le nombre d’images générées automatiquement. Dans la bibliothèque du CMS (dans « Réglages > Médias »), vous pouvez modifier les champs correspondants à chaque format d’image. Pour que WordPress ne génère pas un format donné, il vous suffit simplement de remplacer la valeur de l’un des champs du format concerné par « 0 » (zéro).

wordpress comment régler images

Mais changer les formats par défaut peut affecter leur affichage sur votre site. En effet, avec WordPress, ce que vous voyez dans la section admin n’est pas nécessairement ce qui s’affiche en public. C’est assez déroutant au départ, mais avec l’expérience on se familiarise assez vite aux différents mécanismes.

Optimiser les images par compression

réduire poids image

Réduction du poids des images par simple « glisser/déposer » sur imagecompressor.com.

Pour faciliter le chargement des images de votre site, et par conséquent celui de vos pages, il est conseillé de réduire de 70 % voire 80 % leur taille d’origine, notamment pour les formats JPEG.

Même avec les smartphones, chaque photo pèse facilement 5 Mo, ce qui est relativement important. Il faut donc les compresser. Pour cela, il existe généralement trois solutions :

– La compression via un logiciel externe tel que Photoshop, Affinity Designer ou Aperçu.

– La compression via un outil en ligne tel qu’imagecompressor.com ou tinyjpg.com, par exemple.

– La compression via une extension WordPress telle que Smushit, OptimusHQ, EWWW Image Optimizer, TinyPGN, Kraken.io ou encore le célèbre Imagify.

Concentrons-nous sur trois extensions WordPress de compression d’images :

  1. Smushit

C’est l’une des extensions les plus populaires en la matière. Elle est gratuite et permet de compresser en un clic les images aux formats tels que les JPEG, PGN et GIF. Une extension à avoir sous la main, malgré ses fonctionnalités limitées !

  1. EWWW Image Optimizer

Ce plugin WordPress intervient dans l’optimisation de vos images. L’outil supporte entre autres les formats PDF et WebP. En version gratuite ou payante, plusieurs fonctionnalités sont disponibles et les paramètres sont flexibles.

  1. Imagify

Disponible en version gratuite et payante, cette extension WordPress offre plusieurs avantages dont sa simplicité d’utilisation, la taille illimitée en version payante et son interface utilisateur agréable et intuitive !

À vous de jouer ! Et si vous souhaitez bénéficier d’autres avis d’experts sur la compression d’images sous WordPress, vous pouvez contacter le 02 41 47 17 32.

Nos derniers articles
E-commerce : faut-il passer au format AMP ?

Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem […]

Mettre en place une stratégie de contenu

Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem […]

Les stratégies d’aquisition et de fidélisation

Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem ipsum dolor sit amet esta quim ! Lorem […]